À propos de l’initiative

L’initiative

Geschlecht-zaehlt.de est une initiative qui s’engage activement pour que le „genre“ demeure compris dans sa signification actuelle en Allemagne. Elle milite pour que la catégorie juridique du „sexe“ reste basée sur les caractéristiques physiques et biologiques qui distinguent la femme de l’homme.

Qui y participe ?

Geschlecht-zaehlt.de a été fondé par des féministes engagées dans le mouvement des femmes. Des femmes et des hommes issus du monde de la politique, de la science, de la médecine, de l’éducation, de l’économie, de la justice, du travail social et de la de santé publique participent à cette initiative et la soutiennent. L’initiative est non-partisane, non-confessionnelle et non-commerciale. Le nom de l’initiative „Geschlecht zählt“ signifie à la fois „le sexe est important“ et „le sexe compte“.

Pourquoi ?

La raison de la création de l’initiative est le projet de „loi d’autodétermination“ publié dans l’accord signé par la coalition gouvernementale (Ampel) (p. 119), par lequel le nouveau gouvernement veut satisfaire les exigences du lobby juridique transgenre. Cette loi doit remplacer la loi sur les transsexuels, qui règle jusqu’à présent la modification de la mention du sexe dans l’état civil et exige pour cela une procédure avec des avis d’experts et des mesures spécifiques.

La loi d’autodétermination prévoirait au contraire que le sexe dans l’état civil ne sera plus déterminé sur la base objective de caractéristiques sexuelles physiques et biologiques, mais sur la base du sentiment subjectif de l’identité sexuelle ou de genre à laquelle une personne se sent appartenir, c’est-à-dire du rôle sexuel socialement construit (genre). La personne déclare cet „état d’esprit“ au bureau d’état civil et obtient ainsi la modification juridique immédiate de sa mention de sexe dans le registre d’état civil. Un homme devient alors juridiquement une „femme“ et inversement. Comme les états émotionnels peuvent changer au cours de la vie, le projet de loi prévoit aussi que  la modification de la mention du sexe dans l’état civil pourra être répétée. Comme base juridique, il est prévu de remplacer la catégorie de „sexe“ par celle „d’identité de genre“.

La loi sur l’autodétermination marquerait ainsi un changement de paradigme pour le système juridique allemand et ne concernerait pas seulement les transsexuels et les transgenres, comme on le présente de manière voilée, mais tous les citoyens. Il deviendrait le point de référence pour toutes les autres lois dans lesquelles le genre est pertinent. L’ensemble du droit familial et social ainsi que le droit du travail seraient notamment concernés.

Le cas de Markus (Tessa) Ganserer, député des Verts au Bundestag, illustre bien l’impact de cette loi sur les statistiques selon le sexe. L’Alliance 90/Les Verts l’ont autorisé, grâce à un statut de femme interne au parti, à entrer au Bundestag en tant que „femme“, définie par lui-même („Tessa“) à une place réservée aux femmes sur la liste. Dans les statistiques représentatives du Bundestag, Ganserer, qui est un homme du point de vue de l’état civil, est désormais compté comme femme. De nombreuses femmes ont déposé un recours auprès du Bundestag contre la démarche des Verts et l’élection de Ganserer.

Geschlecht-zaehlt.de s’oppose fermement aux projets de la coalition gouvernementale (Ampel) allemande. Les acquis du deuxième mouvement féministe et les connaissances acquises par la recherche sur les femmes dans toutes les disciplines scientifiques ne doivent pas être réduits à néant par une conception queer du féminisme et de la politique. Les droits spécifiques des femmes et des jeunes filles ne sont pas un privilège, mais ont été acquis de haute lutte. Il s’agit entre autres d’espaces (libres) séparés qui offrent aux femmes et aux jeunes filles une protection contre la domination et la violence masculines et auxquels les personnes masculines qui se considèrent comme des femmes ne doivent pas avoir accès.

L’initiative s’engage à faire en sorte que la protection et les droits civils des femmes et des jeunes filles, tels qu’ils sont définis dans la Convention des Nations unies sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF/CEDAW), soient respectés.

Geschlecht-zaehlt.de a pour objectif de soutenir les femmes et de les motiver à s’engager activement pour leurs droits, en particulier celui d’exercer leur droit fondamental à la liberté d’expression également sur le thème du genre. Pour ce faire, Geschlecht-zaehlt.de met progressivement à disposition des informations factuelles sur cette problématique. L’initiative veut encourager les femmes (et les hommes) à se défendre contre les diffamations et les menaces qui, par expérience, se produisent dès que l’on aborde les conséquences négatives du concept queer de l’identité de genre.

English | Español | Deutsch

Élection allemande 2021 : les femmes s’opposent